L'exposition Bad Hair Uprooted a fait fureur à Curaçao avec des coiffures surinamaises

L'exposition a été délibérément amenée à Curaçao par Marlynella Conception, fondatrice de Kuralicious. Dans une interview avec l'émission Mainte de Direct TV, elle a déclaré que l'objectif était d'éduquer un public plus large sur les soins capillaires crépus, la polyvalence des coiffures, ainsi que de révéler des sensibilités et une histoire plus profondes.

L'événement a donc été ouvert avec les Drs. Mireille Liong comme conférencière d'honneur. Pour un groupe restreint d'invités, l'entrepreneur social a donné vie à l'histoire non écrite des cheveux crépus en récitant du livre du même nom Bad Hair Uprooted, l'histoire inédite des follicules noirs.

Que le public ait été impressionné par les portraits et l'histoire était évident dans l'article d'Amigoe, le journal international d'Aruba, Bonaire et Curaçao. Sous l'intitulé "Les mauvais cheveux n'existent pas", le journal a rapporté non seulement les mots du discours, mais aussi une photo de l'exposition d'une fille surinamaise avec des tresses, prise à Fort Zeelandia.

Sur les 25 portraits que l'organisation avait imprimés sur toile, cinq montraient des coiffures surinamaises. Comme toutes les photos associées à l'exposition, celles-ci ont également été prises par Liong lui-même, dans le but à la fois de mettre en valeur la beauté des cheveux crépus et de sensibiliser aux droits inégaux en matière de cheveux.

Pour plus d'informations sur l'exposition et où elle sera vue à l'avenir, rendez-vous sur kroeshaar.com.

Cheveux naturels dans les bantus cornrowed
Coiffure réalisée par Diana Neiman
TV News Reporter avec Dreadlocs
Présentateur de nouvelles télévisées Sherida Asinga avec Dreadlocs
Dreadlocks style roulé et enveloppé
Coiffure réalisée par Johanna de la Hair Box 
Cheveux naturels en torsades épineuses
Cheveux naturels en torsades épineuses
Enfant Suriname aux cheveux naturels en tresses et perles