Le premier Sab-I-Wiri Dei pour Kroeshaar au Théâtre Unique

sabiwiri dei 1Le 1er Sab-I-Wiri Dei a été un grand succès inattendu. Je m'attendais à certaines personnes, mais 4 à 500 surestimaient mes rêves les plus fous. Qui a dit que les Surinamais ne pouvaient pas être à l'heure? L'auditorium du théâtre était déjà plein à 19h30 et Unique a dû placer un écran vidéo à l'extérieur pour également satisfaire les personnes à l'extérieur de l'auditorium. Il y avait même des gens qui sont partis sans but parce qu'ils ne pouvaient plus entrer.

Malgré l'agitation mouvementée, la présentation a commencé à l'heure. Le public a été accueilli par Nicole Simson, qui a également pu montrer ses compétences en coiffure en montrant ses modèles. Ces 7 dames, aux coiffures contemporaines impressionnantes, ont tout de suite bien commencé la soirée avec la chanson "Den e kar mi kroesoe wiri". Une chanson écrite par Etienne Stadwijk et Desi Liong-A-Kong.

Le thème de la soirée était "La polyvalence et le soin des cheveux crépus". Pour convaincre le public de la polyvalence des cheveux crépus, chaque partie a été clôturée par un spectacle capillaire. Après les coiffures de Nicole, c'est au tour des modèles Zusbena Kapsalon. Ils sont venus avec des coiffures traditionnelles, pour lesquelles je ne pouvais pas non plus réprimer mon admiration, le public n'était pas moins enthousiaste.

Pendant une courte pause, les gens pouvaient reprendre leur souffle. Ils ont profité de cette opportunité pour enfin acheter le fameux pinceau. La librairie Sanoush était malheureusement épuisée avant la pause. Non seulement les livres, mais aussi les bulletins que j'avais compilés spécialement pour cette occasion étaient passés. Pour répondre à la demande, le bulletin cheveux crépus paraît désormais au Suriname chaque mois. Le nom de la newsletter? Pas Sab-I-Wiri (connaissez vos cheveux), mais Sabi Wiri (connaissance des cheveux)!

Nicole Samson

Même après la pause, le programme pourrait être repris à temps. Le soin des cheveux crépus a été largement discuté ainsi que les derniers développements à cet égard. La dernière demi-heure a été réservée aux questions du public. Pendant un moment, il y a eu une discussion sur l'acceptation difficile des garçons avec des tresses dans les écoles. Cela est dû à l'absence d'une norme pour les cheveux crépus. Un sujet que j'avais lancé lors de la présentation; une discussion qui se tiendra probablement aussi très souvent.

Après les dernières questions, j'ai reçu de chaleureux applaudissements avec Nicole, Zusbena et les mannequins. Ce fut un vrai plaisir pour moi. Espérons que la tendance soit établie. Quand est le prochain Sab-I-Wiri Dei? Cela dépend de vous. Continuez à envoyer des e-mails, continuez à visiter le site et continuez à demander, nous fixerons ensemble une date.

sabiwiri dei 1

 


Commentaire

Les commentaires doivent être approuvés