Mutilé par décranification

Mutilé par décranification
Mutilé par décranification

Du Telegraaf: CHAUVE D'UN POT…
par MARTIJN KOOLHOVEN

La carrière du mannequin Isabella Broekhuizen a été détruite. Lorsqu'elle enlève sa prothèse capillaire, l'horrible mutilation par l'agent de découragement est douloureusement claire.

MAASTRICHT, mardi

Ce qui aurait dû être une glorieuse carrière en Amérique s'est terminé de façon inattendue par un drame personnel pour la mannequin de Maastricht Isabella Broekhuizen (37 ans). Pas de modélisation bien payée pour les magazines sur papier glacé ou à la télévision en Amérique, mais plutôt une agonie devant les hôpitaux et les cliniques aux Pays-Bas et en Belgique et une joute juridique avec le géant cosmétique L'Oréal.

La nièce de l'ancien président Liberia Peeters des Antilles néerlandaises avait une vision différente de son avenir en tant que mannequin en Amérique. Lorsqu'Isabella tombe sur la maquilleuse habituelle de la diva de la télévision Oprah Winfrey lors d'une soirée à Chicago, elle est immédiatement enthousiasmée par le talent à venir des Pays-Bas. Elle n'a qu'à peaufiner un peu son apparence, c'est le conseil.
Peu de temps après, la femme hollandaise sombre achète le `` défrisant optimal '' de L'Oréal, également aux Pays-Bas à des Noirs, un moyen éprouvé pour transformer les cheveux crépus en cheveux raides. Les pots sont également en vente aux Pays-Bas. En ce qui concerne Isabella, comme pour les paquets de cigarettes, ils sont mieux placés pour «nuire gravement à la santé». Parce qu'après que le modèle a peigné la crème à travers sa coupe de cheveux, laissez-la tremper pendant une demi-heure puis rincez bien après, le cuir chevelu se sent super sensible, presque brûlant. "J'ai quand même eu une pommade brûlée et je l'ai enduite sur ma tête pour l'adoucir un peu", explique le modèle limbourgeois ex-photo tout au long de l'affaire. "Mon imprésario Hugh Whittham a dit: vous devez porter plainte. Mais oui, je suis peut-être sobre, je me suis dit: ça va aller… "

"Tu dois continuer à sourire, non?"

Alors ça ne va pas bien, elle termine sa carrière pour se faire bien examiner aux Pays-Bas et en Belgique. Les internistes, dermatologues et infectiologues en effet tirent tous la même conclusion qui, traduite librement, équivaut à une «combustion chimique». L'infectiologue interniste, le Dr JG den Hollander du Rijnmond Medical Center, conclut en fait le plus clairement: "Alopécie sévère (calvitie) avec dépigmentation du cuir chevelu velu en rapport avec l'utilisation d'Optimum comme détartrage capillaire de la société L'Oréal."

Définitif
Entre-temps, Isabella, qui peut encore oublier sa carrière de mannequin, a définitivement perdu 75% de la pousse de ses cheveux. "Regardez, mon cuir chevelu est aussi mince que le papier d'aluminium de ce paquet de cigarettes à ces endroits", elle compare son cuir chevelu au paquet du paquet Marlboro dans sa main. "Je ne peux même pas porter de perruque, car cela provoquerait une inflammation. Je porte maintenant une prothèse capillaire spécialement préparée pour moi à l'hôpital. Je suis dévasté par toute cette affaire. Il a fallu beaucoup de temps avant que j'aie le courage de faire quelque chose. Eh bien, vous devez continuer et continuer à sourire, non? J'ai pu continuer, mais ça fait mal jusqu'à ma mort ... "
Dans la chambre d'hôtel où nous parlons Isabella, l'étendue des blessures devient vraiment claire. Lorsque Isabella retire sa prothèse, la tête chauve gravement endommagée devient visible. En plus des morceaux de cuir chevelu noir, également des taches rouges et blanches. Un cauchemar pour chaque femme et un enfer pour un mannequin ...

Le géant cosmétique L'Oréal a une affaire extrêmement douloureuse dans son estomac. Dans le premier cas, une tentative a été faite pour déplacer la perte de cheveux d'Isabella vers le lupus `` maladie systémique '', qui aurait causé sa calvitie. Mais tous les spécialistes néerlandais et belges qui ont examiné le cas ont rejeté cette option.

Douleur d'argent
Bien qu'elle décline toute responsabilité sur papier, l'avocat de L'Oréal a fait des propositions orales aux avocats d'Isabella pour régler l'affaire. Son avocat néerlandais, Barry Scheffer de ClaimeCareLetsel à Alphen a / d Rijn - un cabinet d'avocats spécialisé dans les blessures corporelles - s'attend à ce que son client puisse réclamer des dommages et intérêts de 1 million d'euros pour les frais médicaux (les prothèses capillaires), l'argent intelligent. et la perte de revenu. Scheffer: "Il semble que les gens laissent tout simplement le temps d'une confrontation, une triste affaire."
Monsieur Ignace Vernimme, avocat à L'Oréal, refuse de répondre à toutes les questions de fond, et souhaite seulement que son client nie qu'il existe un lien entre l'utilisation du produit de L'Oréal et les problèmes de (l'ancien) modèle photo. Il semble que le fractionnement légal des cheveux dans ce cas prendra un certain temps.

PHOTOS: JOHN CLAESSENS

Merci à Marcia qui m'a envoyé cet article.

Donnez votre avis sur cet article ici


Commentaire

Les commentaires doivent être approuvés