Mi ede bigi

Si j'ai appris quelque chose de la culture néerlandaise, c'est bien le calviniste. "Agis alors tu es assez fou" était là pour moi depuis longtemps. Bien que je sois lentement sorti du joug, je reste sobre très hollandais. Je ne suis donc pas facilement fou. Surinamais, ma tête ne pousse pas très vite. J'ajoute moi-même que mon afro est assez grand.



Pourtant, je ne peux pas nier que j'étais très flatté lorsque le Port of Harlem Magazine a lancé mon exposition De mauvais cheveux à leur meilleur à Manhattan l'année dernière a été assez impressionnante pour publier mon histoire. Heureusement, je viens de me couper les cheveux parce que franchement ma tête a grandi en ce moment et mon afro est peut-être trop une bonne chose maintenant que le magazine est sur les étagères.

Wayne, éditeur et éditeur du port de Harlem, m'a appelé après son départ l'exposition avait dit de dire qu'il aimait les photos et voulait donc inclure mon histoire dans son magazine. Bien sûr, je pensais que c'était super. Maintenant, je devais répondre à quelques questions et envoyer des photos.

Maintenant, j'ai plus qu'assez de photos, mais comme c'était mon travail de photographe, j'avais besoin d'une photo avec un appareil photo à la main. C'était un problème. Je n'ai qu'un appareil photo professionnel. Il était donc impossible de me prendre en photo avec l'appareil photo à la main.

Après beaucoup de soupirs, de barbotage et de transpiration, j'ai juste décidé de prendre des photos devant le miroir. De cette façon, la caméra apparaîtra. Quand Wayne a entendu l'histoire, il a demandé incrédule devant le miroir? Comment avez-vous géré cela? Je ne vois aucun reflet du tout.

Vous avez besoin d'un professionnel pour ça, je me suis d'abord vanté de rire, mais je viens de l'expliquer. J'ai résolu le problème du reflex en jouant avec la lumière naturelle qui pénètre dans ma chambre de différents côtés. Heureusement, c'était une journée très ensoleillée et un flash n'était pas nécessaire. Si vous placez stratégiquement le miroir et jouez avec les paramètres de votre appareil photo, vous y arriverez.

Pour l'instant j'apprécie le fait que mon travail soit remarqué et encore plus apprécié. Non pas parce que je veux être sur toutes les couvertures si nécessaire, mais parce que les frisottis obtiennent enfin l'appréciation qu'ils méritent. L'art et la beauté des cheveux crépus sont sous-exposés depuis trop longtemps. Cela me fait plaisir de mettre les coiffures à l'honneur et de pouvoir ainsi contribuer positivement à la discussion sur notre type de cheveux.


Commentaire

Les commentaires doivent être approuvés