Adieu au chanteur Max Nijman à Pardiso et Paramaribo

Il est difficile de dire laquelle de ses chansons est la meilleure. Adjossie la chanson sur un adieu douloureux touche un accord sensible tandis que Katibo Negre évoque des images colorées du Suriname tropical de femmes dansantes dans de magnifiques pangis traditionnels ou non traditionnels.

max-nijman
Max Nijman

C'est la musique de mon enfance. Je connaissais Farawe et Ai Sranan par cœur et ce skration, ce skration d'Ine Miene Mutte, boi, je ne peux même pas rester assis quand je l'entends.

Cela touche mon âme surinamaise. Je reconnais ce rythme même dans la musique contemporaine et mon corps bouge toujours spontanément. Maintenant que j'écoute la musique de Max, je comprends où les fondations ont été jadis posées.

Mon père, un mélomane, qui a déjà joué Sek Seki dans un groupe lui-même, avait tous les albums de Max Nijman.

Presque chaque après-midi, je me suis assis à côté du tourne-disque avec la pochette à la main, chantant les paroles pendant que le LP jouait. Il fallait être prudent en dansant car l'aiguille pouvait sauter et rayer le disque si on frappait trop fort sur le parquet de notre maison Bruynzeel.

Quand j'ai vu le message, j'étais d'abord triste. Des articles de journaux sur ce grand artiste ont été spontanément partagés via les réseaux sociaux. Ses chansons les plus jouées ont été jouées sur Facebook. Tous les médias connus ont partagé son histoire et lentement mais sûrement mon chagrin s'est transformé en gratitude et en joie.

Le fils de Moengo n'était pas simplement aimé, il a même été fait chevalier de l'ordre honoraire de l'étoile jaune. À travers sa musique, Max Nijman continuera à vivre comme l'un des fondateurs de la musique surinamaise Kaseko.

Tout comme tant d’autres Surinamais, je lui suis reconnaissant de sa contribution. Ses chansons susciteront toujours l'émotion en moi et ce skration me donnera toujours envie de danser partout.

Jorgen Raymann & Sylvana Simons présentent aujourd'hui, lundi 25 janvier, les adieux à Max Nijman. Dans le temple de la pop de la capitale, Paradiso, l'hommage musical débutera à 20.00h19.00, qui sera honoré par de nombreux chanteurs tels que Denice Jannah, Oscar Harris, Ed Rust, Patrick Satisfied with Trafassi. Le concert est librement accessible. En raison de la foule énorme sur et autour de Leidseplein, les visiteurs sont invités à utiliser les transports en commun autant que possible. Walk-in à 23.00 h Cette réunion d'adieu dure jusqu'à XNUMX heures.


Le parrain de la chanson surinamaise sera accompagné avec l'honneur de l'État le samedi 30 janvier au Suriname jusqu'à son dernier lieu de repos

Grantangi M. Max Nijman.

Merci à Roy Ristie qui a posté le message du concert sur facebook.