Les nègres n'aiment pas faire du vélo

Les nègres n'aiment pas faire du vélo

Les nègres n'aiment pas faire du vélo

C'était le titre d'une chronique du CNRC il y a quelques années. Évidemment, je n'ai pas pu résister à la lecture de l'article en espérant découvrir pourquoi je n'aimerais pas faire du vélo cycliste.

a-paris2.jpg

L'auteur s'est demandé pourquoi aucun peuple d'origine africaine n'était représenté dans le cyclisme. Selon lui, ce n'était pas dû au fait qu'il s'agissait d'un sport à seuil trop élevé. Hormis un vélo, qui ne doit pas du tout être cher, il en faut peu. Après tout, les noirs sont représentés dans le tennis, un sport beaucoup plus cher. Il ne doutait pas non plus que nous ayons suffisamment de talent. Non seulement les Africains africains sont plus que bien représentés dans toute autre forme d'athlétisme, mais il en a même été témoin.

Lorsqu'il s'est entraîné une fois en Afrique du Sud pour le Tour de France, un jeune homme est sorti de nulle part à vélo. Il l'a apparemment suivi sans effort. Pendant un moment, il pensa que le jeune homme talentueux allait le tromper quand il découvrit que c'était un coursier à vélo qui n'était même pas au courant de son propre talent. Très impressionné, cet événement a fait réfléchir le chroniqueur.

Enfin, il a eu l'occasion d'enquêter. Cette fois, il faisait du vélo aux Pays-Bas quand encore un homme d'origine africaine a semblé le suivre sans effort. Il a saisi sa chance, a expliqué sa pensée et a demandé à ce cycliste noir "pourquoi ne vous voyons-nous pas à vélo? Oh", le jeune homme a répondu: "Les Noirs n'aiment pas faire du vélo" et a continué à rouler joyeusement.

course Bien que le vélo soit un moyen pratique et souvent efficace pour passer de a à b, je n'aime pas le vélo. À Amsterdam, il était beaucoup plus pratique et efficace d'aller à des conférences à vélo, que d'attendre le tramway et aussi de changer de train deux fois. En fait, j'aimais aussi ça quand je devais aller quelque part rapidement. Que ce soit une terrasse en été, danser au Paradiso ou faire du sport à l'UVA. Mais quand il s'agissait de longues balades à vélo, je me suis toujours remercié et depuis l'article, j'ai dit "vous n'avez pas lu le journal? Nous n'aimons pas le vélo."

Malheureusement, je ne peux plus utiliser cette excuse idiote. Par le biais de la NPR (National Public Radio), j'ai entendu dire que le premier sportif afro-américain à obtenir une renommée internationale était un cycliste. Le cyclisme n'était qu'un nouveau sport et le Tour de France n'existait pas encore, lorsque le Major Taylor dominait le circuit international du cyclisme professionnel. Malgré les lois interdisant aux Noirs de participer aux championnats nationaux en Amérique, il a remporté le Championnat du monde de sprint en 1899. John Major, surnommé Black Cylco, a fait une fortune à 10.000 XNUMX $ par an à une époque où le cyclisme était encore plus populaire que basket-ball et basket-ball.

Une histoire impressionnante et inspirante, mais malheureusement, nous sommes de retour à la case départ. Pourquoi ne voyons-nous pas plus de couleurs dans le cyclisme et que dois-je dire si on me demande de faire du vélo sur quelques kilomètres? Mes cheveux sont ébouriffés et ne fonctionnent pas depuis que je les porte.